Informations concernant les clients légers, les zero-clients et les protocoles utilisés

Page 1 / 3

En entreprise, ainsi que dans les établissements publics, il est souvent nécessaire d'acheter de nombreux ordinateurs. Néanmoins, en utilisant des ordinateurs classiques (portables ou fixes), le risque de pannes peut être fréquent et la maintenance de ceux-ci peut devenir très compliquée et/ou prendre beaucoup de temps.

Pour limiter le nombre de pannes possibles et pouvoir gérer facilement tous les PC d'un parc informatique, vous pouvez donc utiliser des clients légers (ou des clients zéro) qui pourront être gérés via un serveur unique fourni par son fabricant ou via Microsoft SCCM (par exemple).

  1. Pourquoi utiliser des clients légers ou des zero-clients
  2. Différences entre un client léger et un zero-client
  3. Fonctionnement des clients légers
  4. Protocoles supportés par les clients légers et les zero-clients
    1. RDP (Remote Desktop Protocol)
    2. ICA (Independent Computing Architecture)
    3. PCoIP (PC-over-IP)
  5. Nombre de clients supportés par serveur
  6. Quel client léger choisir
    1. Types d'utilisations
      1. Pour une utilisation bureautique
      2. Pour une utilisation multimédia
    2. Clients légers pour la solution Windows MultiPoint Server de Microsoft
      1. Microsoft RemoteFX
    3. Clients légers pour solutions de virtualisation Citrix
      1. Citrix Ready Marketplace
      2. Citrix HDX
    4. Clients légers pour solutions de virtualisation VMware
  7. Fabricants de clients légers et de zero-clients
    1. Ncomputing
      1. Informations
      2. Série L (performances graphiques)
      3. Série X (économies)
      4. Série RX (Citrix HDX Ready)
      5. Série N (Citrix HDX Ready)
    2. Dell Wyse
      1. Informations
      2. Série 3000 (haut de gamme pour budgets limités)
      3. Série 5000 (haut de gamme et hautes performances)
      4. Série 7000 (haut de gamme et hautes performances graphiques)
    3. Atrust
    4. HP
      1. Clients zéro
      2. Clients légers
      3. Clients légers mobiles
    5. Les autres fabricants de clients légers ou de zero-clients

1. Pourquoi utiliser des clients légers ou des zero-clients

L'utilisation de clients légers ou de zero-clients à plusieurs avantages :

  • économie d'argent : les clients légers et les zero-clients sont beaucoup moins chers que les PC fixes et les PC portables.
    De plus, ceux-ci ne consomment presque rien la plupart du temps. D'ailleurs, certains sont même autoalimentés via le câble réseau (RJ45). Cela s'appelle du Power over Ethernet (PoE).
  • maintenance réduite : plus besoin de venir dépanner les PC clients (que ce soit au niveau logiciel (software) ou matériel (hardware)).
    Pour ce qui est du matériel, étant donné que les clients légers sont réduits au strict minimum, les pannes se produiront beaucoup moins fréquemment qu'avec des PC classiques.
  • gestion centralisée : en général, la gestion logicielle est centralisée grâce à un programme propriétaire fourni par le fabricant du client léger ou via une solution tiers, tel que : Microsoft SCCM.
  • performances : chaque utilisateur bénéficie de la puissance de calcul du serveur. Néanmoins, pour une utilisation multimédia, il est préférable d'utiliser des clients légers dédiés à cet effet. Car, ceux-ci fournissent par exemple le support du HDX de Citrix, du RemoteFX de Microsoft, ...
  • pas d'obsolescence : plus besoin de remplacer des dizaines de PC pour bénéficier des nouveaux systèmes d'exploitation, des nouvelles fonctionnalités, ... Il vous suffit de remplacer uniquement le serveur.
  • écologique : étant donné que les clients légers et les zero-clients consomment beaucoup moins d'énergies que les PC fixes, cela vous permettra de créer une salle informatique beaucoup plus écologique.

2. Différences entre un client léger et un zero-client

La principale différence entre les clients légers et les zero-clients se situe au niveau du système d'exploitation qui est embarqué dans celui-ci.
En effet :

  • les clients légers possèdent toujours un système d'exploitation embarqué, tel que : Windows Embedded Standard (conçu par Microsoft et destiné exclusivement aux clients légers), un système d'exploitation Linux (pour sa légèreté) ou un système d'exploitation propriétaire comme Wyse ThinOS de Dell.
  • les zero-clients ne possèdent jamais de système d'exploitation embarqué et il n'y a donc aucune donnée sur ceux-ci.

Etant donné que les clients légers possèdent toujours un système d'exploitation (même si il est minimaliste), il est possible de les gérer très facilement grâce au logiciel fourni par son fabricant ou grâce à d'autres solutions (Microsoft SCCM, par exemple).
De plus, ils sont souvent compatibles avec différentes solutions de virtualisation, tels que Citrix XenDesktop, VMware Horizon, ...

Contrairement aux zero-clients qui sont parfois destinés à un seul type d'utilisation.
Ce qui est par exemple le cas du zero-client Dell Wyse 1010 qui est compatible uniquement avec Windows MultiPoint Server 2011 et 2012.

3. Fonctionnement des clients légers

Qu'il s'agisse de clients légers ou de zero-clients, le principe de fonctionnement reste le même.
Faire tourner les applications sur le serveur et obtenir simplement le rendu graphique sur l'écran de l'utilisateur.

Lorsque vous utilisez un client léger ou un zero-client, voici ce qui se passe :

  1. le client léger ou le zero-client se connecte (en RDP la plupart du temps) à un serveur.
  2. le client reçoit une image depuis le serveur et l'affiche à l'écran.
  3. le client envoi les interactions effectuées avec la souris et le clavier au serveur
  4. le client reçoit la nouvelle image (en temps réel) depuis le serveur et l'affiche à nouveau à l'écran.
  5. le client reçoit également les flux audios qu'il lit ensuite grâce à sa sortie audio (prise jack 3.5 mm, par exemple).

Les clients légers et les zero-clients permettent aussi de "monter" des périphériques USB (clés USB, disque dur externe, ...) sur le serveur en les connectant simplement aux ports USB de ces clients.
Néanmoins, gardez à l'esprit que certains types de périphériques USB peuvent ne pas être compatibles avec le client léger ou le zero-client utilisé.