Hyper-V 3.0 (WS 2012 R2) - Gérer les commutateurs virtuels et améliorer les performances réseau du serveur

Page 2 / 2

3. Améliorer les performances réseau du serveur Hyper-V et des ordinateurs virtuels

Pour améliorer les performances réseau de votre serveur Hyper-V et de vos ordinateurs virtuels, il existe plusieurs solutions qui peuvent être combinées si vous le souhaitez.

3.1. Gigabit Ethernet et NIC teaming

La 1ère solution pour améliorer les performances réseau d'un serveur consiste à augmenter la bande passante réseau de celui-ci.
Pour cela, il peut être intéressant d'utiliser un réseau Gigabit Ethernet et de combiner cette solution avec de l'agrégation de liens (ou NIC teaming).

L'agrégation de liens consistant à utiliser plusieurs cartes réseau physiques comme si il s'agissait d'une seule carte réseau.

Les principaux avantages sont : bande passante réseau doublée et tolérance de panne (en fonction du mode utilisé).

Pour plus d'informations concernant la configuration du NIC teaming sous Windows Server 2012 R2, consultez notre tutoriel : Windows Server 2012 / 2012 R2 - Agrégation de liens (NIC teaming)

Important : si vous souhaitez créer un cluster, sachez qu'il faut au moins 2 liens différents. Or, lorsque vous combinez 2 cartes réseau grâce au NIC teaming, Windows Server considéra que cette combinaison ne représente qu'un lien.
Autrement dit, si vous combinez à chaque fois 2 cartes réseau ensemble, il vous faudra au moins 4 cartes réseau physiques (2 + 2) pour que le cluster puisse être créé correctement.

3.2. MPIO (Multipath I/O)

Depuis Windows Server 2008, vous trouverez le support natif du MPIO (Multipath I/O).
Cette fonctionnalité (qui n'est pas installée par défaut) permet d'utiliser des chemins multiples pour augmenter les performances réseau.
Notamment pour l'accès à des disques virtuels iSCSI, Fiber Channel ou SAS (Serial Attached SCSI).

Pour plus d'informations concernant le support du MPIO par Microsoft, référez-vous à l'article "Multipathing Support in Windows Server 2008" de Microsoft ou à notre tutoriel : Améliorer les performances de son serveur iSCSI grâce au MPIO (Multipath I/O).

Pour l'activer, installez simplement la fonctionnalité MPIO (Multipath I/O) via l'assistant d'ajout de rôles et de fonctionnalités.

Ensuite, lancez le programme MPIO et allez dans l'onglet "Découvrir plusieurs chemins".
En fonction des technologies utilisées (iSCSI et SAS), vous pourrez cocher les cases appropriées :

  • Ajouter la prise en charge des périphériques iSCSI
  • Ajouter la prise en charge des périphériques SAS

3.3. Ajouter des cartes réseau supplémentaires

Si vous créez beaucoup d'ordinateurs virtuels ou que le trafic réseau est important pour ceux-ci, il sera peut-être nécessaire de répartir ceux-ci sur différents commutateurs virtuels.
Néanmoins, pour que cela soit efficace, il faudra évidemment que ces différents commutateurs virtuels soient connectés sur différentes cartes réseau physiques (par exemple : 1 commutateur virtuel par carte réseau physique et 2-3 ordinateurs virtuels par commutateur virtuel).

Si vos cartes réseau supportent la virtualisation des entrées/sorties (SR-IOV), les performances réseau seront encore meilleures.

3.4. Gérer les priorités réseau grâce au QoS (Quality of service)

Si vous regardez dans les stratégies de groupes de Windows Server, vous verrez qu'il est possible de gérer la bande passante réseau de votre serveur (et de vos ordinateurs virtuels si ils sont liés à un Active Directory) de manière minutieuse.

Pour commencer, ouvrez l'éditeur de stratégie de groupe (ou local si votre serveur n'est pas lié à un Active Directory) et allez dans : Configuration ordinateur -> Stratégie -> Paramètres Windows.
Ensuite, faites un clic droit "Créer une nouvelle stratégie" sur "QoS basée sur la stratégie".

Indiquez un nom pour votre nouvelle stratégie et indiquez une valeur DSCP. En sachant que plus la valeur DSCP est grande, plus cette stratégie sera prioritaire par rapport aux autres stratégies QoS.

Note : le taux d'accélération en sortie signifie "limite du trafic sortant". Autrement dit, cela limite la vitesse à laquelle votre serveur pourra envoyer des données (et donc la vitesse de téléchargement côté client).

Ensuite, vous pourrez choisir à quoi s'applique cette règle :

  • toutes les applications
  • seulement certains programmes (grâce au nom de fichier ou au chemin complet de celui-ci)
  • seulement les sites web correspondant au format utilisé

Spécifiez la ou les adresses IP source et/ou de destination aux auxquelles cette stratégie s'applique.

Spécifiquez pour quels protocole(s) (TCP / UDP) et quels ports cette stratégie s'appliquera.

Une fois créée, vous pourrez la retrouver en développant l'élément : QoS basée sur la stratégie.

Pour plus d'informations concernant la configuration des stratégies QoS sous Windows Server 2012 et 2012 R2, référez-vous à l'article "Configuring Policy-based Quality of Service (QoS)" de Microsoft.

A savoir que cela est aussi disponible dans certains routeurs (dont les Netgear).